PAROLE D’EXPERT

Image

« Intégrer l’accès à l’eau dans tous les projets »

Entretien avec Romain Crochet, Référent Eau Hygiène Assainissement
Quelle place tiennent les projets « Eau, hygiène et assainissement » dans l’action du SIF ?

Une place importante, dans le soutien au développement comme dans l’intervention d’urgence. En 2018, nous avons conduit des projets dans 8 pays : des projets d’accès à l’eau, à l’assainissement et d’amélioration des pratiques d’hygiène. Un exemple : les réfugiés Rohingyas, au Bangladesh, ont besoin d’eau potable: nous forons des puits. Comme le risque de maladies est élevé, il faut construire des latrines pour prévenir la contamination et également sensibiliser aux bonnes pratiques d’hygiène.

Le SIF cherche à mieux intégrer ses différentes actions, en incluant un volet « Eau » dans des projets de sécurité alimentaire ou de soutien au bien-être de l’enfant…

L’objectif est d’avoir une approche plus globale. L’eau apportée par le puits étanche d’abord la soif ; le surplus permet de développer des cultures vivrières. En ce qui concerne le bien-être de l’enfant, une eau saine réduit le risque de maladies diarrhéiques et de sous-nutrition. C’est pourquoi, il est important d’équiper les écoles de points d’eau et de sanitaires.

Comment garantir l’accès à l’eau sur le long terme ?

C’est toute la question de la gouvernance. Au niveau local, nous formons des comités villageois à la gestion des puits. Ainsi, quand le SIF se retire, la population a pris en main leur exploitation.

L’eau, un élément central de l’aide humanitaire

Image
Publication : 19 Mars 2019