Enfance

AIDE A L’ENFANCE
DONNER LES MOYENS DE CONSTRUIRE UN AVENIR MEILLEUR

 

« Dieu aime celui qui vient au secours de l’affligé… » Hadith

 

« L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur » affirmait Eglantyne Jebb dans la déclaration de Genève de 1924, premier texte international à reconnaître les droits des enfants et les responsabilités de chaque adulte envers eux. Quand bien même cette adoption n’avait pas force d’obligation pour les États, elle a néanmoins ouvert la porte à une reconnaissance universelle des droits de l’enfant. 65 ans plus tard, le 20 novembre 1989, les dirigeants mondiaux réunis à l’Assemblée générale des Nations Unies ont adopté unanimement la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (CIDE), réaffirmant les droits spécifiques et fondamentaux inhérents à la dignité et au développement harmonieux de chaque enfant.
Les enfants ont besoin d’une attention particulière, dans leur encadrement pédagogique et leur protection face aux nombreux dangers de ce monde. Chaque enfant est avant tout une personne à part entière, titulaire des droits de l’Homme de manière inaliénable, en plus des droits qui lui sont spécifiques. Les engagements pris sont cependant loin d’être respectés partout dans le monde : abandonnés, déplacés, déscolarisés et démunis, nombreux sont les enfants qui vivent dans des conditions défavorables à leur survie, leur développement et leur épanouissement. Près d’1 milliard d’enfants vivent dans la pauvreté dont 90 millions souffrant de carences nutritionnelles graves et plus d’1 milliard subissent au moins une forme de privation grave1. Un constat qui exige de changer la donne.

[1] La situation des enfants dans le monde, UNICEF

 

Quelques projets :

Une bouffée d'oxygène pour les enfants palestiniens
Goûter pour les écoliers de Madagascar 2014
Haïti : lutter contre les séparations familiales
Le SIF au service des enfants sénégalais

Projet Enfance en Cisjordanie contre la violence, les abus et la négligence