Waqf

WAQF

LE DON PAR EXCELLENCE

« La meilleure des aumônes est celle qui perdure, même si elle est minime » Hadith

Littéralement, le Waqf  signifie interruption, emprisonnement/immobilisation, interdiction [d’utiliser].
 
Le Waqf (aumône continue - sadaqa jariya) a été, pendant plusieurs siècles, parmi les plus importants piliers de la société musulmane. En effet, parmi les moyens instaurés par l’Islam pour inscrire la solidarité au sein de la société on trouve l’aumône légale (la Zakât) ou volontaire (la Sadaqa) et le Waqf. Ces actes ont certes un aspect temporel, à savoir l’écoulement d’une année lunaire pour la Zakât par exemple, mais aussi un aspect durable qui peut s’étendre sur des générations et dont les récompenses, l’utilité et les effets qui en découlent augmentent durant la vie du donateur et continuent après sa mort ; c’est le cas du Waqf. Dans le droit musulman, le Waqf est l’immobilisation d’un bien pour qu’il n’appartienne à personne, pour le faire fructifier et en donner le bénéfice aux pauvres.
 
 
waqf - sadaqa jariya
 

Rapport annuel Waqf
Rapport annuel Waqf Somalie 2015

HISTORIQUE DU WAQF AU SECOURS ISLAMIQUE FRANCE

 
Il y a de nombreux types de Waqf. Celui qui concerne le SIF est le Waqf humanitaire, c'est-à-dire le Waqf dans lequel les bénéfices sont alloués aux programmes humanitaires d’un organisme caritatif ou d’une ONG telle que le SIF.
Parce que nous considérons que le Fonds du Waqf est un soutien capital pour notre travail de secours et de développement, nous avions lancé, dès le début des années 2000, un programme avec plusieurs Waqfs thématiques : Waqf Eau et Assainissement, Waqf Orphelins, Waqf Santé, Waqf Éducation, Waqf Activités Économiques,  Waqf Sacrifice, Waqf Secours d’Urgence et Waqf Général.
Lorsque le donateur versait sa contribution au Waqf Général, il laissait le choix au SIF de reverser les bénéfices du Waqf à un programme humanitaire prioritaire en fonction des besoins et des urgences.
Les autres Waqfs, quant à eux, étaient exclusivement affectés aux thématiques auxquelles ils étaient rattachés.
Cette approche permet une répartition des fonds plus équitable pour un impact humanitaire optimal ; aussi nous avons décidé d’en faire notre modèle pour une meilleure répartition des fonds, pérenniser et développer l’ensemble des projets humanitaires afin de garantir une continuité des dons en faveur des nécessiteux.
 
 

LE NOUVEAU PROJET WAQF DU SECOURS ISLAMIQUE FRANCE

 
Afin d'apporter plus de flexibilité à la gestion des Waqfs et plus d'efficacité à la mise en oeuvre de nos projets humanitaires, le projet Waqf du Secours Islamique France a évolué. Plutôt que de proposer plusieurs Waqfs différents qui financeraient exclusivement un seul type de projet chacun, nous les avons tous réunis en un seul Waqf de grande envergure, simplement appelé « Le Waqf ». Ses bénéfices sont, au fil des ans, orientés vers les projets les plus urgents ou les plus demandeurs de financement, bref les projets les plus pertinents du moment. Ainsi, le donateur a, d’année en année, la satisfaction et la récompense d’avoir participé à diverses thématiques du Secours Islamique France (Eau, Sécurité alimentaire, Enfance (orphelins, éducation, santé, nutrition...), Urgences, etc.)
La beauté de ce Waqf réside dans la diversité des projets qu’il peut soutenir. Si vous faites un don Waqf aujourd'hui, d’ici dix ans, les bénéfices de votre Waqf auront contribué, si Dieu le veut, à creuser des puits, parrainer des orphelins, éduquer des enfants, soulager les nécessiteux... Ainsi, les bénéfices (sans intérêts) seront chaque année utilisés pour nos actions humanitaires et constitueront une aumône continue.

FONCTIONNEMENT DU WAQF

 
Le montant et la finalité du nouveau Waqf restent identiques au Waqf historique, à savoir un don de 1300 € qui est investi et dont les bénéfices générés sont reversés dans des programmes humanitaires du SIF et ce, chaque année, pour en faire une action dont les bénéfices perdurent dans le temps (aumône continue). Les capitaux issus des dons Waqf sont investis dans des projets rentables et à moindre risque tels que l'achat puis location immobilière.
  1. Le donateur fait un don d’une ou de plusieurs actions Waqf. Une action s’élève à 1300 €.
  2. Il reçoit une attestation officielle, précisant le nom du donateur et éventuellement le nom de la personne au nom de qui il fait ce don (vivante ou décédée), ainsi qu'une charte mentionnant les obligations du SIF.
  3. Le SIF prélève, sur une action Waqf, 300 € pour couvrir les  frais administratifs relatifs à la gestion du projet et au contrôle des investissements et place 1 000 € de capital dans le Fonds Waqf.
  4. Chaque année, le donateur reçoit un rapport détaillant les informations liées au programme dans lequel les bénéfices du Waqf ont été affectés. Dans un souci d’amélioration du suivi du projet Waqf et d’optimisation des coûts, nous privilégions l’envoi des rapports par email ou, sur demande, par courrier. Ils sont également mis en ligne sur notre site internet, tout au long de l’année.
  5. Si un donateur souhaite participer au projet Waqf sans toutefois  acquérir une action Waqf complète, il peut contribuer à hauteur du montant de son choix, sans minimum, au Fonds Waqf. Il ne recevra pas d’attestation dans ce cas, mais pourra bien entendu prendre connaissance de l’activité du Fonds Waqf directement via les Rapports Waqf mis en ligne.