JOURNÉE MONDIALE CONTRE LA FAIM

LUTTER CONTRE LA FAIM
EN DÉVELOPPANT UNE AGRICULTURE DURABLE

En collaboration avec deux partenaires humanitaires, le Secours Islamique France agit en Somalie par la mise en place de projets agricoles impliquant directement les bénéficiaires. Activités génératrices de revenus, développement des infrastructures de production et de conservation, approche écoresponsable pour préserver les sols, formation des agriculteurs… Le soutien pour assurer la sécurité alimentaire des populations vulnérables va bien au-delà de l’aide ponctuelle.

Développer et renforcer la sécurité alimentaire des populations vulnérables est l’une des missions humanitaires prioritaires du Secours Islamique France (SIF). C’est notamment le cas en 2021 en Somalie, où la faim chronique frappe plus de 4 millions de personnes*, dont près de 850 000 enfants de moins de 5 ans.

Basées sur place depuis 2014, nos équipes mènent des actions vouées à subvenir aux besoins vitaux et immédiats des bénéficiaires. En ce moment même, elles se préparent à distribuer plus de 12 000 colis de viande à l’occasion de notre projet spécifique Aïd Al Adha dans un camp de personnes déplacées internes, qui ont fui des zones de conflit pour se réfugier à Kismaayo.

Fondamentale, cette aide alimentaire est encore renforcée par un projet qui vise à accompagner vers l’autonomie les populations touchées. Mené en collaboration avec deux partenaires humanitaires d’envergure internationale, le dispositif implique directement les bénéficiaires. Il vise à améliorer les conditions de vie de plus de 130 000 personnes sur le long terme en soutenant l’économie locale par le développement d’une agriculture durable, productive et plus écoresponsable.

Des activités génératrices de revenus pour les bénéficiaires

Dans la zone de Kismaayo, le SIF s’appuie sur le système Cash for Work. Plutôt que de faire appel à des prestataires, nous formons et rémunérons les bénéficiaires pour leur travail sur les chantiers liés au projet. Supervisés par nos experts, ils construisent eux-mêmes les indispensables systèmes d’irrigation des exploitations agricoles, d’autant plus précieux dans une zone où les pluies sont rares.

Ces activités génératrices de revenus permettent non seulement aux bénéficiaires d’envisager l’avenir plus sereinement, mais créé aussi un cercle vertueux bénéfique à l’ensemble de la communauté. Chargée de projets humanitaires d’urgence au SIF, Sara L.M. décrypte :

« Le projet aide les personnes dès maintenant en les rémunérant : cet argent leur permet de répondre à leurs besoins alimentaires les plus urgents. Les conditions de vie des bénéficiaires s’améliorent, tout en leur redonnant des perspectives d’avenir : les infrastructures qu’ils construisent permettront aux bienfaits de perdurer dans le temps, de donner les moyens à la communauté d’assurer sa sécurité alimentaire dans la durée. » 

Formation, soutien matériel et sensibilisation écologique pour les agriculteurs

Outils, machines mais aussi bétail, le SIF fournit les moyens aux éleveurs et agriculteurs de développer leur exploitation. Outre ces aides concrètes, nos équipes donnent beaucoup d’importance à la formation : la mise en place de champs-écoles destinés à transmettre les techniques agricoles les plus efficaces fait partie de ce processus. Les aspects écologiques occupent également une place prépondérante.

Ainsi, un accent particulier est posé sur l’agriculture dite « régénératrice » : optimisation de l’utilisation des ressources en eau, techniques pour préserver les sols, donc prolonger leur fertilité, mais aussi protection et développement de la biodiversité.

Dans une zone aussi sujette aux catastrophes naturelles que la Somalie, ces techniques permettent aux agriculteurs de mieux faire face aux conséquences du réchauffement climatique. Coordinateur du projet sur place, Daniel I. souligne l’importance de ces actions pour la sécurité alimentaire :

« Le projet est réfléchi de façon verticale : les bénéficiaires sont aidés et formés sur l’intégralité de la chaîne de production. Les agriculteurs acquièrent non seulement un précieux savoir-faire mais on leur donne les moyens de l’appliquer efficacement. Leur production est meilleure, ils en tirent davantage de revenus, leur exploitation devient plus rentable : pour eux comme pour la communauté, le bénéfice est réel. Globalement, les ressources alimentaires disponibles sont plus importantes et à même de satisfaire les besoins. »

Des infrastructures pour favoriser la conservation des ressources

Sur place, les populations vulnérables se heurtent trop souvent à un problème majeur : le manque d’infrastructures rend difficile la conservation des ressources, que ce soit l’eau ou la nourriture. C’est pourquoi le Secours Islamique France donne des moyens concrets à la communauté de lutter contre ce gaspillage involontaire, d’où la construction de silos. Ces réservoirs étanches permettent de conserver durablement les produits agricoles, renforçant donc la sécurité alimentaire sur le long terme. Sara L.M. explique :

« L’impact de cette action est double : pouvoir stocker les denrées efficacement évite le gaspillage, et assure mécaniquement davantage de moyens de subsistance, donc renforce considérablement leur capacité à subvenir à leurs besoins. Mais l’effet va bien au-delà : les bénéficiaires ont une marge de manœuvre plus importante pour vendre le fruit de leur production, plus importante. Ces revenus supplémentaires leur permettent de se projeter, de ne plus seulement vivre dans le souci de répondre à leurs besoins du présent… »