FUIR POUR SURVIVRE

Près de 83 millions
d’êtres humains déracinés,

contraints de tout quitter face aux conflits, aux persécutions,
aux crises climatiques...

Dans le monde, des millions de personnes sont contraintes de quitter leur lieu de vie du jour au lendemain dans l’urgence. Conflits armés, persécutions, discriminations, catastrophes naturelles liées au dérèglement climatique, famine… Ces enfants, femmes et hommes abandonnent leurs foyers, leurs proches, tous leurs repères, pour tenter d’échapper au pire.

Affaiblies physiquement et épuisées psychologiquement par l’exode, ces populations extrêmement fragilisées courent un grand danger, qu’elles soient déplacées internes, donc à l’intérieur de leur propre pays, ou réfugiées au-delà de leurs frontières.

Le Secours Islamique France (SIF) agit auprès des populations déracinées de force qui ont tout perdu. Nos équipes mènent des actions d’urgence pour leur apporter une aide en leur permettant de répondre à leurs besoins fondamentaux. Les distributions alimentaires en font notamment partie.

En plus de ces actions, nos équipes mènent de nombreux projets, voués à améliorer leurs conditions de vie sur le long terme : accès à l'hygiène et assainissement ; réhabilitations ; programmes de soutien éducatif ; formations professionnelles ; développement des moyens de subsistance, comme l’agriculture ou l’élevage.

...

En dix ans, le nombre de déracinés a doublé
en raison de la démultiplication des crises

Loin de chez eux, livrés à eux-mêmes, ces déplacés et réfugiés cherchent à trouver des moyens de survivre, tant bien que mal. Fait très préoccupant, les conséquences des nombreuses crises qui perdurent, s’accumulent et poussent de plus en plus de personnes à l’exode. 

En seulement 10 ans, le nombre de déracinés a été multiplié par deux* !

Une grande partie de ces personnes, n’a d’autre option que de s’installer dans des camps de fortune, surpeuplés. Elles sont alors exposées aux maladies par manque d’eau potable, d’infrastructures sanitaires fiables et de nourriture. Parmi elles, on compte de très nombreux enfants.

la Fidya
Selon les Nations-Unies, la crise syrienne a provoqué l’exode de 13,4 millions d’êtres humains, dont 6,7 millions de déplacés internes
la Fidya
Près d’un déplacé sur deux dans le monde est un enfant vulnérable, le SIF agit pour eux

À ces catastrophes humanitaires s’ajoute, depuis l’an dernier, la crise sanitaire, dévastatrice, qui rend les conditions de vie et la quête d’un refuge encore plus difficiles.

« Pendant la pandémie, tout s'est arrêté, y compris l'économie. Mais les guerres, les conflits, la violence, les discriminations, les persécutions, tous ces facteurs qui poussent les gens à fuir, ont, eux, continué »

82,4

MILLIONS

Image
De personnes déracinées dans le monde fuyant les guerres, les catastrophes climatiques, etc.

2

FOIS PLUS

Image
De personnes déracinées
en seulement 10 ans

42%

Image
Des personnes déracinées sont des enfants

QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS

Image--zakat-PALESTINE

PAKISTAN

Des activités génératrices de revenus
pour des femmes isolées

Au Pakistan, les équipes du SIF œuvrent pour l’amélioration des moyens d’existence des populations déplacées. Un soutien est également apporté à la communauté d’accueil, également vulnérable : distributions alimentaires, soutien économique durable, renforcement des compétences. 60 000 personnes démunies sont ainsi soutenues sur le long terme. C’est le cas notamment de femmes isolées qui sont formées à l’agriculture et à l’élevage de volailles. Nous les accompagnons en leur fournissant le nécessaire (matériel, animaux, financements, etc.) pour développer une activité génératrice de revenus et les accompagner vers l’autonomie.

Image--zakat-PALESTINE

NIGERIA

De l’eau potable pour 3 000 familles
de déplacés

Au Nord-est du Nigéria, les camps surpeuplés de Maiduguri accueillent près de 300 000 déplacées internes, qui ont fui les conflits frappant leurs régions. Le SIF vient d’y forer six puits d’eau potable alimentés à l’énergie solaire et permettant d’assurer l’accès quotidien à l’eau potable pour 3 000 familles. Recul des maladies et de la malnutrition infantile, développement de l’agriculture et de l’économie, activités génératrices de revenus, etc. Les bienfaits sont multiples et considérables. 



Image--zakat-MALI
LIBAN

Du soutien pour les réfugiés syriens et palestiniens

Le Liban est frappé par l’une des plus graves crises économiques au monde. Sur place, le SIF développe des projets humanitaires durables pour les réfugiés syriens et palestiniens. Depuis 2018, plus de 8 000 enfants vulnérables et leurs familles ont été accompagnés : soutien psychosocial, protection de l’enfance, développement de centres sociaux, réhabilitation d’infrastructures, lutte contre le décrochage scolaire, formations… La population libanaise vulnérable bénéficie aussi de ce programme.

Image--zakat-MALI
MALI

Des coupons alimentaires en urgence

Depuis une décennie, la population du centre du Mali est traumatisée. En cause, d’incessants conflits, doublés de régulières sécheresses ou inondations. Épicentre des violences, la ville de Mopti a enregistré plus de 15 000 déplacés internes en 2020. Ils ont trouvé refuge dans des campements près de Bamako. Pour les soutenir, le SIF a distribué en urgence des coupons alimentaires à 400 familles vulnérables. Ces coupons sont échangeables dans des commerces locaux partenaires du SIF, ce qui crée un cercle vertueux dans la communauté.

Pour continuer à leur apporter cette aide vitale,
nous avons besoin de vous.

En coulisses, des actions de plaidoyer
pour les déplacés internes

La raison d’être du service de plaidoyer du SIF est de porter la voix des populations les plus vulnérables. Nos équipes argumentent et interviennent auprès des décideurs pour les influencer et insuffler des changements de politiques concrets, profonds et durables. À titre d’exemple, notre ONG de solidarité a souscrit à la campagne internationale GP20. Notre engagement vise à attirer l’attention publiquement sur les enjeux liés aux personnes déplacées de force à l’intérieur de leur propre pays.

Contrairement aux réfugiés, les populations déplacées n’ont pas franchi les frontières nationales : le droit international ne leur prévoit pas de statut spécial. Pourtant, ces personnes ont des besoins spécifiques et urgents : sans protection, leur vulnérabilité s’accroit un peu plus chaque jour.

En parallèle, le SIF mène des actions pour renforcer la collaboration entre les différents acteurs internationaux et locaux pour qu’ils soient enfin pris en charge. Nous nous engageons à faire progresser au niveau mondial la protection et l’assistance envers ces déracinés, tout en mettant en place, à notre échelle, les réponses humanitaires les plus pérennes possibles.

la Fidya
Une jeune déplacée malienne dans un camp de fortune

Les populations contraintes de fuir pour survivre sont de plus en plus nombreuses et ont besoin de nous. Ne les abandonnons pas !

Faire un don, c’est leur redonner une source d’espoir

*Source : Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés.