TOURNÉE DES TABLES
DU RAMADAN 2021

En immersion avec l’équipe du SIF

Comme l’an dernier, le SIF adapte ses actions de soutien alimentaire et livre directement les bénéficiaires en ce Ramadan 2021. Plongez au cœur de l’un de nos dispositifs emblématiques, renouvelé pour la 11e année consécutive…

Plats chauds, fruits, dattes… Minutieuse et souriante sous son masque, Ambre charge les palettes à l’arrière d’une camionnette aux couleurs du Secours Islamique France (SIF). Il est 17 heures, le jeudi 22 avril 2021. Bénévole, elle s’apprête à partir d’Orly (Val-de-Marne) pour apporter du soutien alimentaire à des personnes démunies en compagnie de Fatoumata, qui fait partie du département des missions sociales du SIF en France.

Tous les ans pendant cette période, notre ONG de solidarité nationale et internationale renforce ses dispositif d’aide. Pour la onzième année consécutive, le SIF organise ses traditionnelles Tables du Ramadan, mais en mobilité pour la deuxième année de rang. Comme en 2020, nos équipes ont dû ainsi adapter l’action aux impératifs liés à la crise de la COVID-19 : c’est la Tournée des Tables du Ramadan.

Image-la Fidya et la Kaffâra
Ambre (masque rouge) et Fatoumata en plein préparatifs pour la Tournée des Tables du Ramadan assurée par le SIF

Chaque soir, plusieurs convois se chargent de livrer de 600 repas à 1 000 repas complets au fur et à mesure de la montée en puissance de la Tournée des Tables du Ramadan. Personnes sans-abri, vulnérables et isolées, étudiants, retraités, chômeurs… Les besoins sont énormes et l’urgence, réelle. Pour Ambre et Fatoumata, la feuille de route du jour passe par un foyer hébergeant des femmes vulnérables, et deux hôtels sociaux. Très expérimentée, Fatoumata ne cache pas que la Tournée des Tables du Ramadan est une véritable bouffée d’oxygène pour les bénéficiaires :

« La crise sanitaire fait des ravages. On rencontre des gens qui n’avaient jamais été dans le besoin, notamment parmi ceux qui tiraient leurs revenus de la restauration. Du jour au lendemain, tout s’est écroulé, ils se peuvent plus subvenir à leurs besoins. Certains sombrent dans la dépression, on doit les orienter vers des psychologues. J’ai même rencontré un restaurateur qui continue de payer ses salariés avec le chômage partiel, mais ne peut plus se verser de salaire. Il est obligé de compter sur le SIF pour manger… »

la Fidya

Grâce aux donateurs, le SIF peut pérenniser et renforcer ses actions d’aide malgré la pandémie de la COVID-19

LA KAFFÂRA

Le coordinateur relaie les denrées du SIF à l’une des nombreuses femmes* du foyer

Sur la route, les embouteillages ne découragent pas Fatoumata et Ambre dans leur mission. Il leur faudra ainsi plus d’une heure pour parcourir 40km avant de finalement garer le véhicule en plein cœur de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). 

Au fond d’une petite cour, Naoufel attend au pied de la petite porte discrète d’un foyer réservé à des femmes très fragilisées, souvent mères isolées. Dans la foulée, celui qui est le coordinateur des lieux accompagne Fatoumata et Ambre, chargées de denrées, auprès des bénéficiaires. En un clin d’œil, le calme ambiant laisse place à de l’effervescence et des rires d’enfants. 

Enthousiaste, Naoufel procède à la distribution. Pour le coordinateur, le soutien alimentaire apporté par le Secours Islamique France est très important :

« Pour nos pensionnaires, cette aide alimentaire est vitale, elles n’ont aucun revenu. Leurs enfants et elles-mêmes n’ont plus que ce moyen pour manger. Sans ce soutien, la plupart d’entre elles seraient obligées d’aller faire la manche à la sortie des marchés… »

Quelques minutes plus tard, l’équipe du Secours Islamique France reprend la route, direction un hôtel social situé au Blanc-Mesnil. Sur place, Nestor paraît soulagé à l’arrivée de notre camionnette. Il nous explique avoir été licencié lors du premier confinement, point de départ d’un véritable cauchemar. Après avoir perdu son logement, ce cinquantenaire s’est retrouvé à la rue avec sa femme, sa petite fille et ses deux adolescents. Grâce aux services sociaux, la famille a pu être relogée dans cet hôtel social.

LA KAFFÂRA

Vos dons sont transformés en soutien alimentaire par le SIF pour Nestor et sa famille, très précaires

LA KAFFÂRA

A l’hôtel social de Sevran, l’arrivée de la « Tournée des Tables du Ramadan »
du SIF était très attendue

Les minutes s’égrènent, et de nombreuses personnes démunies se succèdent les unes aux autres pour venir chercher leur repas. C’est le cas de Sophie, 32 ans, hébergée à l’hôtel avec son mari et ses enfants. Elle témoigne :

« Lors du premier confinement, notre entreprise a brûlé. C’est très compliqué de la faire repartir correctement, on a perdu beaucoup d’argent et on a nettement moins de commandes avec la crise sanitaire. On a perdu notre maison. Quand on arrive à sortir un salaire de 400 €, c’est un bon mois. L’aide du SIF nous évite donc de devoir faire manger n’importe quoi à nos enfants, les repas qu’on nous donne sont équilibrés et il y a de la viande… »

L’horloge indique désormais vingt heures, moment choisi par le duo du SIF pour reprendre la route. La dernière étape du jour est un autre hôtel social, toujours en Seine-Saint-Denis : « la Tournée des Tables du Ramadan » prend la direction de Sevran. Sur le parking de l’hôtel, de nombreux bénéficiaires masqués de tous âges sont déjà prêts à recevoir leurs repas du soir.

Au pied de l’hôtel social, les conversations s’enchaînent. Fatoumata et Ambre placent la bienveillance au cœur de la distribution et prennent le temps d’échanger avec chaque bénéficiaire. Pour le SIF, entretenir le lien social et apporter de la chaleur humaine à des personnes bien souvent en voie d’exclusion est aussi important que le soutien alimentaire. C'est notamment l'un des objectifs de nos maraudes sociales et alimentaires

Ce n’est donc que sur le coup de 22 heures 30 que Fatoumata et Ambre mettront un point final à leur tournée du jour en garant le camion à Saint-Denis, près de l’un des locaux du Secours Islamique France... comme d'autres équipes du SIF, qui ont également, de leur côté, parcouru l'Ile-de-France pour soutenir les plus démunis.  

La Tournée des Tables du Ramadan existe grâce à vous.
Au nom de tous nos bénéficiaires, merci du fond du cœur !
Ramadan 2021 : c’est votre générosité qui fait toute la différence.