LES PROJETS
EAU, HYGIÈNE ET ASSAINISSEMENT
du secours islamique france (SIF)


SANS EAU POTABLE, PAS D'AVENIR

À l'heure actuelle, nous vivons une crise majeure de l’eau. Indispensable au bon développement de toute communauté humaine, cette ressource vitale est devenue très rare dans certaines régions du globe. Actuellement, c'est 2, 2 milliards de personnes* qui n'ont aucun accès direct à un point d’eau potable, et n'ont d'autre choix que de s’approvisionner dans des sources contaminées au péril de leur santé ! C’est plus du quart de la population mondiale

Référente Eau, Hygiène et Assainissement pour le Secours Islamique France (SIF), Ouafa Y. explique :

« Quand elle est contaminée, l’eau peut faire des ravages, au moins autant que la faim : elle peut provoquer des déshydratations, favoriser le développement rapide d’épidémies et la circulation de maladies potentiellement mortelles. L’assainissement et les réhabilitations permettent de sauver des vies, ce sont des enjeux aussi capitaux que l’accès à l’eau… »

Face à la multiplication des crises humanitaires liées au manque d'eau potable, donc propre à la consommation, le Secours Islamique France (SIF) agit dans l’urgence et développe de nombreux projets sur le long terme : distributions d’eau potable, forage de puits, recyclage des eaux usées, construction d’infrastructures sanitaires, etc. Ces projets contribuent à améliorer concrètement les conditions de vie des personnes les plus vulnérables.

...

L’accès à l’eau et à l’assainissement sont vitaux. Ensemble, mobilisons-nous !

DANS LE MONDE, UNE PERSONNE SUR DEUX EST EN DANGER À CAUSE DE L’EAU NON POTABLE

L’accès aux services de bases d’assainissement et d’hygiène est donc un enjeu majeur, indispensable prolongement de l’accès à l’eau. D’où la nécessité d’agir : actuellement, ce problème fragilise plus de 3,5 milliards de personnes*, soit près d’un être humain sur deux ! Ces infrastructures sont pourtant capitales pour la santé publique. En buvant de l'eau insalubre, des communautés entières peuvent tomber malades. L'assainissement est également crucial en termes d’hygiène : les installations sanitaires comme des toilettes ou des points d’eau pour se laver les mains, des abreuvoirs pour éviter la contamination de l’eau par le bétail, les systèmes d’évacuation et de traitement des eaux usées ou encore de gestions des déchets en font partie.

Le dérèglement climatique accentue la rareté de l’eau potable

Sécheresses récurrentes et de plus en plus intenses, inondations de grande ampleur, cyclones, tempêtes… Depuis l’an 2000**, le nombre de catastrophes naturelles a doublé à cause du dérèglement climatique. Leur impact est désastreux sur la disponibilité et la qualité de l’eau. Lors des crises les plus violentes, les populations n’ont d’autre choix que de s'adapter comme elles le peuvent après l'endommagement ou la destruction des points d'approvisionnement. Les eaux stagnantes, contaminées par les déchets et les débris, représentent, par exemple, une source très dangereuse pour les populations.   

(*) Rapport OMS/UNICEF, 2021.
(**) Rapport du bureau des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophes, 2020

Image

L’EAU CONTAMINÉE, UN FLÉAU MORTEL : 525 000 ENFANTS SUCCOMBENT CHAQUE ANNÉE !

Le manque d’eau saine et les difficultés, voire l’absence totale, d’accès à des infrastructures d’assainissement sont donc à l’origine de nombreux problèmes de santé, parfois fatals. Insalubre, la ressource favorise la circulation de maladies graves et potentiellement mortelles, comme la diarrhée, le choléra, la dysenterie ou encore l’hépatite A et la polio, et aussi d’épidémies. Particulièrement fragiles, les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés : au moins 525 000 succombent chaque année, soit plus de 1 400 par jour*** !

Outre la santé, les conséquences du manque d’eau et d’assainissement sont nombreuses. Par exemple, c’est un frein supplémentaire à l’essor économique : le développement des moyens de subsistance, donc des activités génératrices de revenu, est compliqué. En conséquence, la pauvreté s’accentue, comme l’insécurité alimentaire, l’agriculture et l’élevage étant particulièrement dépendants de l’eau. Même l’éducation est touchée : les enfants s’absentent pour aller chercher de l’eau potable, tandis que les écoles deviennent des lieux insalubres.

***Rapport OMS/UNICEF, 2021

Image

Le manque d’accès à l’eau potable met en danger des millions de personnes, dont de nombreux enfants

LE SIF AGIT CONCRÈTEMENT POUR AMÉLIORER L’ACCÈS À L’EAU POTABLE ET SENSIBILISER LES POPULATIONS

Fort de sa longue expérience cumulée au fil de plus de 30 ans d’actions humanitaires, le Secours Islamique France met en place de nombreux projets autour de l’eau, de l’hygiène et de l'assainissement. Les enjeux sont tels que nous en avons fait l'un de nos principaux domaines d'intervention. Sénégal, Pakistan, Palestine, Syrie, Somalie, Mali… C’est grâce au soutien des ses donateurs que le SIF peut contribuer à faciliter l’accès aux services essentiels liés à l'eau aux populations les plus vulnérables à travers le monde.

1. Forage et réhabilitations de puits d’eau potable, formation des communautés à l’entretien et à la gestion de la ressource. 

Au total, le SIF a procédé à plus de 950 forages et privilégie, quand le contexte le permet, une alimentation à l’énergie solaire. Ces puits sont de véritables points d’accès à l’eau qui changent la vie de milliers de personnes et redonnent de l'espoir à des villages entiers. Des comités constitués de villageois sont également créés pour une gestion responsable et autonome des points d’eau par la communauté elle-même ;

2. Traitement de l'eau insalubre pour la rendre recyclable et consommable sans risques pour la santé. 

3. Construction et réhabilitation de réseaux d’assainissement, d’infrastructures sanitaires, de latrines, d’espaces de lavage dans l’espace public, dans des écoles, des centres de soin, dans des logements ou centres d’hébergement ;

4. Construction et réhabilitation de réseaux d’adductions en eau, intervention sur les réseaux publics d'eau ;

5. Mise en place de réservoirs pour conserver et mieux gérer les ressources en eau, systèmes de récupération des eaux de pluie ;


6. Construction, installation ou réhabilitation de réseaux d'irrigation pour l'agriculture et l'élevage. Le SIF met également en œuvre des actions d'épuration et de recyclage des eaux grises : non consommables mais suffisamment saines pour les cultures, elles permettent d'économiser de l'eau potable.   

7. Installation d'abreuvoirs destinés au bétail, bien séparés des points d'eau utilisés par la communauté pour éviter toute contamination ; 

8. Sensibilisation des communautés aux bons gestes d'hygiène et à la gestion de l'eau ; 

9. En situation de crise, acheminement d'eau potable en urgence par camions citernes, distribution d'eau et de kits d'hygiène, réhabilitations de points d'eau en urgence, installation d'infrastructures temporaires d'assainissement, etc.

10. Optimisation de la gestion des déchets, pour éviter la contamination de l'eau ;

11. Actions de plaidoyer en faveur d'un accès universel à l'eau, via, notamment, l'approche basée sur les droits humains appliquée à l'eau. Pour se faire entendre, le SIF publie de nombreux rapports, et participe régulièrement à des sommets internationaux, tels que le Forum mondial de l'eau.

Pour continuer à développer et à pérenniser ces projets vitaux pour les populations vulnérables, le SIF a besoin de votre soutien. Ensemble, nous pouvons contribuer à changer leur vie !

EXEMPLES DE PROJETS
EAU, HYGIÈNE ET ASSAINISSEMENT DU SIF

Image

PALESTINE

Traitement et recyclage des eaux usées

À Gaza, le SIF a installé des unités de traitement des eaux usées en faveur de 370 familles vulnérables. Les conditions d’hygiène ont été améliorées, ainsi que la productivité des potagers des bénéficiaires, donc leur sécurité alimentaire et leurs revenus. Présenté et salué par nos pairs en 2021 à la COP26, ce projet sera renforcé en 2022 par des systèmes de traitement dans des écoles, des bâtiments publics et résidentiels. 

Image

SÉNÉGAL

Des puits et des latrines

En 2021, le SIF a procédé à 17 nouveaux forages de puits dans la région de Tambacounda, où 12 autres puits ont également été réhabilités. 29 villages sont concernés. Ces infrastructures fonctionnent grâce à des pompes à énergie solaire et bénéficient aux villageois (familles, agriculteurs, éleveurs). À Kaffrine, une trentaine de latrines ont été construites dans 10 écoles, accompagnées de séances de sensibilisation à l’hygiène.

Image

CRISE SYRIENNE

Réhabilitation d’un canal de 20 km

En 2021, outre la mise en place d’infrastructures d’accès à l’eau et à l’assainissement, le SIF a réhabilité en Syrie un canal long de 20 kilomètres. Notre action a permis d’irriguer 525 hectares de terres cultivables, permettant à 14 000 agriculteurs de reprendre leur activité. Le canal a créé un cercle vertueux pour plus de 72 500 personnes en relançant l’économie locale et en améliorant la gestion de la ressource en eau.

Image

PAKISTAN

De l'aide d'urgence face aux inondations meurtrières

Depuis juin 2022, le Pakistan est frappé par une catastrophe humanitaire de grande ampleur à cause de l'intensité d'inondations massives et meurtrières, liées au dérèglement du climat. Les débris et les détritus engendrés par la catastrophe naturelle ont provoqué une contamination de l'eau, devenue vectrice d'épidémies. Basé sur place, le SIF intervient en urgence : l'aide alimentaire est notamment complétée par une distribution d'eau potable et de kits d'hygiène. Dans le même temps, le SIF travaille déjà à renforcer son action par des projets sur le long terme. 

Parce que l’eau est une source de vie, y avoir accès est capital. 

Parce que contaminée, elle représente un danger, l’assainissement et l'hygiène sont cruciaux.

Des millions de personnes ont besoin de notre soutien.