DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE

ACTEUR HUMANITAIRE,
LE SIF S’ENGAGE FACE A DES ENJEUX CRUCIAUX

« C’est un terrible avertissement sur les conséquences de l’inaction. Le changement climatique est une menace grave et croissante pour notre bien-être et la santé de cette planète. » Lundi 28 février, Hoesung Lee a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme publiquement. Le président du Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat (Giec) venait tout juste de présenter au nom de ses collaborateurs le deuxième volet de leur sixième rapport.  

C’est l’un des trois piliers sur lesquels repose la stratégie 2022-2027 du Secours Islamique France (SIF). Consciente de l’accélération des enjeux écologiques de notre époque, notre ONG a érigé le respect de l’environnement au rang de priorité absolue.

L’urgence est bien réelle, et Hoesung Lee l’a encore rappelé lundi 28 février 2022 en tirant publiquement la sonnette d’alarme. Le président du Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat (Giec) venait tout juste de présenter au nom de ses collaborateurs le deuxième volet de leur sixième rapport :

« C’est un terrible avertissement sur les conséquences de l’inaction. Le changement climatique est une menace grave et croissante pour notre bien-être et la santé de cette planète. »

Des propos sans concession, donc : le dérèglement climatique sévit déjà très durement, ses effets sont dévastateurs dans certains pays particulièrement exposés aux catastrophes naturelles comme Madagascar, où le SIF est implanté depuis 2009.

...
Image

Dans le monde, Madagascar est l’un des pays les plus exposés aux conséquences du dérèglement climatique 

Le SIF a signé une déclaration commune d’engagements sur le climat

Fondamentale, la problématique intègre donc la ligne directrice qui guide chacune de nos actions, au même titre que le développement humain et le bien-vivre ensemble. Dès le 17 décembre 2020, le SIF s’était d’ailleurs associé avec neuf autres ONG majeures en apposant sa signature sur une Déclaration commune d’engagement sur le climat à l’occasion de la Conférence nationale humanitaire (CNH).

Dès 2019, le SIF avait d’ailleurs mis en place des procédures environnementales, et calculé un premier bilan carbone. Le processus est donc déjà enclenché : notre ONG s’étant fixé l’ambition de réduire son empreinte d’au moins 30% d’ici à 2025, et de 50% minimum à l’horizon 2050. Le SIF s’est également fixé une feuille de route pavée d’objectifs clairs pour 2022.

Ce rigoureux travail de fond implique autant nos collaborateurs du siège de Massy (Essonne) dans leur travail que l’élaboration même de nos missions humanitaires, ainsi que leur mise en œuvre. En tant qu’ONG, le SIF se doit de contribuer à montrer l’exemple, que ce soit dans ses actions d’urgence ou de développement, mais aussi dans son fonctionnement interne à Massy et dans les antennes régionales.

Image

Face au changement climatique, le SIF adapte non seulement ses actions de terrain, mais aussi sa propre approche au quotidien dans son siège de Massy et ses antennes régionales

Lutter contre le dérèglement climatique est capital pour nos bénéficiaires, très impactés et dépendants dans leur environnement

Si nos actions sont vouées à réduire la pauvreté des plus vulnérables, elles ne doivent en aucun cas dégrader leur environnement. D’une part, les populations que nous soutenons sont aussi les plus exposées aux conséquences désastreuses du dérèglement climatique, source d’inquiétude majeure que nous ne cessons de dénoncer. Le SIF mène d’ailleurs des D’autre part, la grande majorité des bénéficiaires de nos actions dépendent essentiellement de leur environnement en ce qui concerne leurs moyens d’existence.

Dès qu’il est fragilisé, leurs conditions de vie se dégradent encore davantage. La mauvaise gestion et la pollution liée à l’activité humaine des ressources rend l’eau impropre à la consommation et à une agriculture productive et saine. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le SIF adapte le contenu même de ses projets humanitaires.

Limiter l’impact des actions du SIF, tout en proposant des solutions durables dans nos projets

Dès lors que le contexte le permet, nous pensons nos projets dans une approche plus écoresponsable sur le long terme. Le SIF prend donc en compte la préservation de notre planète et de ses ressources dans ses programmes. Les solutions que nous proposons et mettons en place sont vouées à faciliter l’adaptation de nos bénéficiaires face aux conséquences du changement climatique, tout en contribuant à préserver leur environnement.

Image

90% des eaux usées sont rejetées dans l’environnement, impacté négativement. À Gaza, par exemple, le SIF a mis en place un projet de traitement et de recyclage de cette ressource

...

STRATÉGIES D’INTERVENTION ET PRATIQUES INTERNES :
EXEMPLES CONCRETS

Sur le terrain, les équipes du SIF suivent une ligne directrice guidée par les impératifs liés à l’urgence climatique :

Réduire la pauvreté et les vulnérabilités, tout en faisant la promotion de pratiques de gestion durable des écosystèmes et des ressources naturelles. C’est par exemple le cas de notre projet de recyclage des eaux grises à Gaza, en Palestine.

EN SAVOIR PLUS SUR NOTRE PROJET GAZA

Adapter les activités du SIF au changement climatique : c’est très important pour répondre aux besoins des populations les plus vulnérables, premières touchées par les difficultés extrêmes d’accès aux ressources naturelles. Au Pakistan, par exemple, les sécheresses sont devenues récurrentes, l’eau potable est très rare. Pour préserver l’eau potable, le SIF encourage l’utilisation des eaux salines pour les terres agricoles.  

LES PROJETS EAU, ASSAINISSEMENT ET HYGIÈNE DU SIF

 Favoriser la protection et la conservation des ressources naturelles en renforçant les capacités environnementales des partenaires et des populations bénéficiaires : programmes de formations, campagnes de sensibilisation… Le travail de nos équipes à Madagascar intègre cette dimension.
Pour aller plus loin sur le sujet Madagascar : découvrez notre projet d’agriculture écoresponsable et le projet Vonana de prévention des risques de catastrophes naturelles, mené en consortium avec sept autres ONG majeures.

Image

Comme ici au Sénégal, le SIF adapte ses projets face au changement climatique et organise des séances de sensibilisation autour de la gestion de l’eau issue des puits forés par notre ONG

Ces engagements concrets, le SIF les considère indispensables. Face à l’urgence, réduire au maximum l’impact environnemental de nos activités et projets humanitaires est capital, tout comme adapter nos approches pour permettre aux bénéficiaires de mieux s’adapter au dérèglement climatique.