Les Palestiniens ont besoin d'aide d'urgence - Nos équipes sur place restent mobilisées.
0 J - 0 H - 00 MIN - 0 SEC

PLAIDOYER PALESTINE

DÉCLARATION MONDIALE DE LA COALITION ÉDUCATION, DONT LE SIF EST MEMBRE

Lundi 17 mai, après huit jours de bombardement sur Gaza, le Secours Islamique France (SIF) s’était associé à la Coalition éducation pour interpeller la communauté internationale en s’indignant face aux dommages subis par les écoles à Gaza et a rappelé que le droit fondamental à l’éducation doit être maintenu même en cas de crise. Si un cessez-le-feu est bien entré en vigueur, l'urgence demeure en la matière.

En réaction à la nouvelle grave crise qui frappe la Palestine depuis le 10 mai, les équipes du Secours Islamique France (SIF) se mobilisent aussi en coulisses. Lundi 17 mai, notre ONG de solidarité internationale s’est associée à la Coalition éducation, dont elle est membre, et à la Campagne mondiale pour l’éducation. Ensemble, nous exprimons notre extrême préoccupation et notre indignation face aux violences perpétrées auprès des populations civiles et des enfants.

Nous condamnons les dommages causés aux écoles et aux infrastructures civiles par les bombardements dans la bande de Gaza et à Jérusalem.

Avec le soutien du SIF, la Coalition éducation rappelle que le droit international des droits humains et le droit international humanitaire stipulent clairement quil est de la responsabilité des Etats et de la communauté internationale de garantir le droit fondamental à l’éducation dans les contextes d’urgences humanitaire tels que celui que traversent Gaza, Jérusalem et la Cisjordanie en ce moment.

Les récentes attaques ont porté atteinte à 36 écoles au moins,
ainsi qu’à des centaines d’écoles et d’enseignants !

Devant cette nouvelle crise humanitaire de grande ampleur qui se déroule sous les yeux du monde entier, la Coalition éducation ne pouvait pas rester sans réagir. L'un des points concernait la mise en place d'un cessez-le-feu, entré en vigueur une semaine plus tard, le 24 mai. Mais la Coalition et le SIF se projettent déjà et interpelle également la communauté internationale en demandant des actes dès maintenant sur le droit fondamental à l'éducation :

« La Coalition Éducation - au côté de la CME - appelle à un cessez-le-feu mais aussi au respect du droit à l’éducation par Israël et la Palestine qui doivent garantir la sécurité des écoles et des populations civiles. Nous demandons à la communauté internationale de livrer des fournitures éducatives d'urgence aux enfants et aux jeunes déplacés et de mobiliser des ressources pour reconstruire les installations éducatives endommagées. »

Sur le terrain, les équipes de notre bureau à Gaza sont au plus proche des populations touchées par ce drame humanitaire. Le Secours Islamique France a mobilisé son stock d’urgence (kits d’urgence, kits alimentaires, etc) et est passé à l'action auprès des victimes : 3 000 familles ont déjà reçu de l'aide.

Malgré le cessez-le-feu, les besoins restent immenses. Les onze jours de bombardements à Gaza ont provoqué la mort de plus de 240 civils, dont plus de 60 enfants. Au moins 1 500 personnes ont été blessées. En outre, 14 000 logements ont été endommagés ou détruits, provoquant d’importants déplacements de populations fragilisées. 

Des centaines de familles ont trouvé refuge dans les locaux d’écoles gérées à Gaza par le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR). Les équipes du SIF s’y sont rendues pour faire un état des lieux d’urgence.