INONDATIONS AU PAKISTAN - Le SIF se mobilise pour les familles en détresse
0 J - 0 H - 00 MIN - 0 SEC

SOMALIE : FACE À LA SéCHERESSE,

DU SOUTIEN HUMANITAIRE
POUR PLUS DE 120 000 PERSONNES

Basé sur place depuis 2014, le SIF multiplie les actions d’urgence et de développement pour soutenir les moyens d’existence d’une population très fragilisée et durement touchée par la faim. Soutien alimentaire, aide aux activités génératrices de revenus, formations, accès à l’eau… La Somalie est frappée par une grave crise humanitaire, nous nous devons d’agir.

« La sécheresse en cours est l’une des plus dures que la Somalie n’ait jamais subie… » La phrase est le signal d’alarme envoyé par Daniel E., Coordinateur de projets pour le Secours Islamique France, basé en Somalie depuis 2014. Avec ses équipes, notre collaborateur est un témoin direct d’une crise humanitaire très grave. Depuis janvier 2021, ce pays situé dans la Corne de l’Afrique subit sa pire sécheresse depuis plus de 40 ans.

En Somalie, plus de 7,1 millions de personnes souffrent de la faim

Sur place, les conséquences sont dramatiques : selon les Nations unies, plus de 7,1 millions de personnes sont confrontées à la faim, soit près de… la moitié de la population somalienne. La santé publique est d’autant plus en danger qu’ils sont désormais 6,4 millions de personnes à n’avoir accès ni à l’eau potable ni à l’assainissement ! Face à une telle catastrophe, plus de 750 000 personnes ont tout abandonné derrière elles pour se déplacer… à l’intérieur même de la Somalie ! Dans le même temps, ils sont 250 000 hommes, femmes et enfants à avoir purement et simplement quitté le pays.

Somalie : « Sans aide humanitaire, les populations soutenues par le SIF ne pourraient pas s’en sortir », indique notre Coordinateur de projets, Daniel E.

Très fragilisées, ces populations nourrissent un espoir commun : trouver, ailleurs, les ressources nécessaires à leur survie. « La sécheresse coûte très cher en vie humaines, prévient Daniel E. Les enfants sont particulièrement touchés (NDLR : plus d’1,5 million d’enfants de moins de 5 ans sont en situation de malnutrition aiguë, selon l’ONU). Sans aide humanitaire, les populations que nous soutenons ne pourraient pas s’en sortir. »

Les populations soutenues auxquelles Daniel E. fait référence sont installées dans les régions de Puntland (Nugal, Garowe et Burtinle) et de Jubaland (Lower Juba et Kismayo). Dans ces zones très affectées par la sécheresse, les équipes du SIF déploient des actions d’urgence et des projets de développement en faveur de plus de 120 000 personnes vulnérables. Notre ONG travaille essentiellement sur les moyens d’existence.

Face à l’extrême pauvreté, des « cash transfert », « cash for work » et distributions, notamment dans les écoles et les hôpitaux

Fortes de leur expérience du contexte local, les équipes du Secours Islamique France (SIF) ont identifié plus de 500 ménages en situation d’extrême pauvreté. Notre ONG a mis en place un dispositif temporaire de « cash transfert » en leur faveur. En versant directement une somme d’argent aux bénéficiaires, le SIF leur permet de subvenir à leurs besoins fondamentaux les plus urgents du moment, selon la situation de chacun.

L’une des autres options retenues est le « cash for work », qui concerne une cinquantaine de ménages, en général des déplacés internes. Les personnes en état et en âge de travailler et qui le souhaitent sont employées pour des petites travaux liés aux actions du SIF. Outre une intégration facilitée dans la communauté locale, l’action permet avec bénéficiaires de subvenir à leurs besoins avec le salaire versé par notre ONG, mais pas seulement. Le dispositif leur permet aussi de commencer à constituer le capital nécessaire au lancement d’une activité génératrice de revenus (AGR), comme du maraîchage ou un petit commerce.

Image

Le « cash for work » est l’une des réponses humanitaires apportées par le SIF en Somalie pour aider les plus vulnérables dans leurs moyens d’existence

Somalie : un cercle vertueux pour… 600 000 personnes dans le besoin !

En outre, le SIF procède à des distributions alimentaires (fruits, légumes, viande…) pour 120 ménages extrêmement vulnérables. L’action trouve son prolongement dans des écoles et des hôpitaux. Nos équipes s’approvisionnent systématiquement sur les marchés locaux. Cash transfert, cash for work, distributions… Dans tous les cas, les actions humanitaires du SIF en Somalie visent à créer un cercle vertueux qui dynamise l’économie locale. Au total, les projets de notre ONG exercent un impact positif pour plus de 600 000 personnes.

Soutien aux agriculteurs, aide aux activités génératrices de revenus, formations… Des actions capitales sur le long terme

Avec les conséquences de la sécheresse, des centaines de milliers de personnes ont tout perdu. C’est le cas, par exemple, de nombreux agriculteurs, qui ne peuvent plus exercer leur activité. Daniel E. explique :

« Ceux qui tirent leurs revenus du fruit de la terre sont très affectés, en particulier les agriculteurs qui étaient près de rivières, désormais asséchées. Beaucoup ont perdu leurs récoltes, et n’arrivent pas à reconstituer les stocks. Quant au bétail… D’innombrables éleveurs n’ont plus de bétail, mort à cause de la chaleur et du manque de ressources. Forcément, ils n’ont plus de revenus, et les denrées sont rares, l’impact est général. »

Pour leur apporter du soutien, le SIF aide les agriculteurs à reconstituer un stock de bétail en prenant en compte les capacités limitées par la sécheresse. Notre ONG les aide d’ailleurs à adapter leurs infrastructures, et leur distribue de la nourriture pour leur cheptel. Ils sont aussi formés à optimiser leur rendement, puis à mettre en valeur le fruit de leur production pour augmenter leurs revenus.

Image

Le SIF distribue du bétail aux agriculteurs locaux pour qu’ils puissent relancer leur activité, donc retrouver un revenu

Des formations sont également ouvertes à des femmes isolées, que le SIF soutient dans la construction d’un projet d’activité génératrice de revenus, tel que l’ouverture d’un petit commerce, la tenue d’un potager, ou de l’élevage à petite échelle. Par exemple, notre ONG distribue des poulets, et le matériel nécessaire pour s’en occuper et générer un revenu financier.

Image

Le SIF organise de multiples formations pour aider des personnes sans ressources, dont beaucoup de femmes, à construire une activité génératrice de revenu (AGR).

Accès à l’eau, assainissement, plans de contingence… Des actions capitales pour la santé publique

Les équipes du SIF construisent ou réhabilitent des infrastructures d’accès à l’eau et à l’assainissement, notamment dans les écoles et les hôpitaux. Nos équipes forment ensuite des comités de gestion, constitués de locaux et responsables de la bonne gestion du matériel et des ressources.

Les dispositifs du SIF sont renforcés par des séances de sensibilisation à l’hygiène, et des plans de contingence. Les catastrophes naturelles telles que la sécheresse en cours surviennent sans prévenir, et s’avèrent de plus en plus longues et intenses à cause du dérèglement climatique. Notre ONG agit donc auprès de 15 villages particulièrement exposés pour les aider à mieux anticiper, prévenir et gérer les risques. Daniel E. conclut :

 « L’objectif des plans de contingence est clair : donner les moyens aux plus vulnérables de réagir plus rapidement et efficacement, donc de renforcer leurs capacités de façon plus autonome. C’est d’ailleurs le maître-mot de toutes les actions du SIF : notre soutien vise à aider les populations à redevenir autosuffisantes, pour ne pas les rendre dépendantes de l’aide humanitaire… »

Image

Points d’accès à l’eau potable, sanitaires… En Somalie, les équipes du SIF réhabilitent ou construisent des infrastructures temporaires ou permanentes pour soutenir les plus vulnérables.

ONG de solidarité internationale, le Secours Islamique France (SIF) est labellisé par la Charte du Don en Confiance sans discontinuer depuis 2011.