ROHINGYAS : arrêtez cette tragédie

 
 
 
-- Pour soutenir l'action humanitaire du SIF auprès des Rohingyas et nous donner les moyens de les aider, consultez le site Urgence Rohingyas, lancé par le Secours Islamique France --
 
Depuis la fin du mois d’août, de nouvelles éruptions de violences ont poussé à l’exode plus de 600 000 civils rohingyas, qui tentent de trouver refuge au Bangladesh. Quand ils ne se retrouvent pas bloqués aux frontières, ils sont disséminés dans des camps où les besoins humanitaires sont immenses. Selon l’Unicef, près de 90% de ces nouveaux exilés sont des femmes, des enfants et des personnes âgées.
 
Présent au Bangladesh, le Secours Islamique France travaille avec une importante ONG pour apporter une aide d'urgence aux enfants, aux femmes et aux hommes rohingyas réfugiés. Nous avons distribué des colis alimentaires d'urgence à 700 familles et mettons en place des projets d'accès à l'eau potable et d'amélioration des services d'hygiène et d'assainissement qui bénéficieront à près de 12 000 enfants et leurs familles. 
 
Notre équipe sur place est également en train de mettre en place un programme de soutien psychosocial auprès des enfants rohingyas, avec notamment des activités ludiques et récréatives pour les aider à retrouver un peu de bien-être.
 
Parallèlement à cette aide humanitaire auprès des Rohingyas, nous continuons à nous mobiliser pour que cessent les exactions et les violences dont les Rohingyas sont la cible au Myanmar (ex-Birmanie). La liste des violations des droits humains à l’encontre des Rohingyas rapportée par les Nations unies s'allonge encore jour après jour.
 
Les persécutions dont sont victimes les Rohingyas ne sont pas nouvelles : depuis les années 1990, 420 000 se sont réfugiés dans les pays voisins, selon l’agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), et vivent dans des conditions extrêmement difficiles.
 
Minorité non reconnue en Birmanie, privée de nationalité, de liberté et de droits fondamentaux, la population Rohingya est l’une des plus persécutées au monde. Cela n’a que trop duré.
« Chaque jour nous parviennent des informations insoutenables du Myanmar. En tant qu’acteur humanitaire – et tout simplement en temps qu’êtres humains – nous ne pouvons rester les bras croisés devant les persécutions dont sont victimes ces milliers de civils Rohingyas. »
 
Mahieddine Khelladi, directeur exécutif du Secours Islamique France
 
 
 

La souffrance des Rohingyas doit cesser immédiatement :

  • Les organisations humanitaires doivent pouvoir intervenir sans restriction pour porter secours à ces enfants, ces femmes et ces hommes qui tentent simplement de survivre
  • Les droits fondamentaux des Rohingyas doivent être pleinement respectés
  • Nous devons agir et nous mobiliser pour faire entendre la voix des Rohingyas et interpeller la communauté internationale sur leur sort tragique
 

Agissez maintenant pour que cette tragédie s’arrête !