A l'international

En Irak, au plus près des déplacés de Mossoul

 

Nos équipes sont mobilisées à quelques kilomètres de la ligne de front de Mossoul, en Irak, pour apporter de l’eau et des vivres à des centaines de personnes qui fuient quotidiennement les combats.  

 
 
Nous allons directement à leur rencontre et nous déplaçons en fonction de l’avancée de la bataille, là où l’accès est suffisamment sécurisé pour nous permettre de nous déployer sans mettre en danger les bénéficiaires et nos équipes. 
 
La plupart de ces enfants, ces femmes et ces hommes ont dû tout abandonner derrière eux, dans l’urgence. Ils doivent marcher pendant des heures pour rejoindre des points de rassemblement où ils peuvent être pris en charge et emmenés par bus ou camion dans des camps de déplacés. 
 
Nous leur distribuons de quoi boire et manger dans les premières heures de leur périple. Les « kits de survie » que nous leur remettons contiennent de quoi permettre à une famille de six personnes de survivre pendant 48 heures : des bouteilles d’eau, des dattes, des biscuits, de la viande et des légumes en conserve, du fromage et du pain. Une fois arrivées dans les camps de déplacés, ces familles se voient remettre par le Programme alimentaire mondial (PAM) un kit alimentaire de trois jours. 
 
Dans des camps à proximité de Mossoul, nous avons aussi mis en place un programme d’hygiène et d’assainissement : nous employons et rémunérons des personnes déplacées pour assurer le nettoyage du camp et adapter des latrines pour les personnes handicapées. Ce projet touche indirectement 6 000 bénéficiaires.
 
Jusqu’à présent, la mobilisation des équipes du SIF a permis de distribuer des kits alimentaires à plus de 1 500 familles. Il nous reste des kits supplémentaires en stock, mais les besoins ne tarissent pas. Selon l’intensité des combats, entre 200 et 800 familles quittent Mossoul chaque jour. Depuis le début des opérations militaires de l’armée irakienne pour reprendre la ville, en octobre 2016, près de 500 000 personnes ont été déplacées selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA). Au 17 avril, toujours selon OCHA, près de 500 000 civils vivaient encore à Mossoul, confrontés aux violences et aux pénuries d’eau, de denrées et de médicaments. 

Pour soutenir nos actions auprès des enfants, des femmes et des hommes qui fuient les combats à Mossoul et leur donner de l’eau et des vivres au plus vite, vous pouvez faire un don.

Irak distribution alimentaireIrak,aide aux déplacésIrak, le Secours islamique
© SIF