A l'international

Urgence : La famine menace des millions de personnes

 

NIGERIA : Urgence pour des millions de personnes déplacées

Les Nations unies lancent un cri d’alarme : le monde est confronté à la « pire crise humanitaire » depuis la Seconde Guerre mondiale. La famine menace 20 millions de personnes dans quatre pays (Nigeria, Somalie, Soudan du Sud et Yémen). Nous apportons aux populations déplacées au Nigeria une aide alimentaire d’urgence et un soutien immédiat.

Camps Nigeria Guerre Famine Conflit Enfants
 
Pays le plus peuplé d’Afrique et puissance économique majeure, le Nigeria est plongé dans l’une des plus graves crises humanitaires actuelles. 24 millions de Nigérians et Nigérianes ont été touchés par le conflit ouvert par le groupe Boko Haram et plusieurs millions souffrent aujourd’hui de la faim.
 
Pour éviter une famine de grande ampleur et une aggravation de cette crise, nous apportons une aide alimentaire d’urgence et un soutien immédiat aux populations déplacées et à celles qui les accueillent. Nos opérations sur place se font dans des conditions de sécurité extrêmes et nécessitent donc des moyens importants.
 
 

APPORTER DE LA NOURRITURE DE TOUTE URGENCE

 
Les combats ont chassé 2 millions de personnes de chez elles et asphyxié l’économie des régions concernées. Les agriculteurs ne peuvent plus accéder à leurs champs, les principales routes commerciales sont coupées ou très dangereuses, les prix flambent... Résultat : 5,1 millions de personnes sont aujourd’hui dans une situation “d’insécurité alimentaire grave” - en d’autres termes, elles n’ont plus assez à manger et risquent de mourir de faim si la situation s’aggrave encore. Pour des millions de personnes, il est donc vital d’apporter une aide alimentaire le plus vite possible.
 
Grâce à vos précédents dons, nous avons pu commencer à livrer de la nourriture aux populations déplacées à Ngala et Gambaru, deux villes de l’Etat de Borno (Nord-Est) proches de la frontière camerounaise. Ces villes sont aujourd'hui sécurisées mais situées au cœur d’une région encore touchée par les combats et nous ne pouvons actuellement y accéder que par hélicoptère.
 
En partenariat avec le Programme alimentaire mondial, nous avons réussi à distribuer des céréales, des haricots et diverses denrées de base à 80 000 personnes. Nous apportons également des compléments alimentaires à 20 000 enfants et femmes enceintes et allaitantes. Chaque mois, nous parvenons à distribuer  1 200 tonnes de vivres dans les zones situées à proximité de la frontière camerounaise. Et nous allons renouveler ces distributions au cours des semaines et mois qui viennent.
 
 
Nigeria Guerre Famine Conflit Enfants
 

Relancer les marchés et l’agriculture

Au-delà des distributions alimentaires d’urgence, nous envisageons de mettre en place un système de coupons, qui permettra aux personnes dans le besoin de se procurer les aliments de base sur les marchés locaux et de contribuer ainsi à la reprise économique. Nous souhaitons aussi aider la population à relancer les activités agricoles pour qu’elle puisse retrouver progressivement son autonomie.   
 

Soutenir les victimes de violences

A Maiduguri, la capitale de l’Etat de Borno, nous concentrons nos efforts sur la protection des femmes qui, dans ce contexte d’insécurité, de déplacements massifs et de pénuries, sont nombreuses à être victimes de violences.
 
Grâce à nos mobilisateurs sociaux et à des centres d’accueil spécialisés, nous apportons une première aide à ces femmes et travaillons en étroite collaboration avec d’autres organisations à même de répondre à leurs besoins spécifiques, qu’ils soient médicaux ou psychosociaux.
 
Nous avons aussi mis en place une hotline qui permet aux femmes victimes de violence de nous contacter directement et gratuitement.Et nous aidons financièrement les femmes les plus démunies, notamment les veuves.
 

Agir au plus vite, malgré l’insécurité

Malgré des conditions d’insécurité extrême et une situation tendue, nous parvenons à venir en aide à des populations qui n’étaient jusque-là pas touchées par l’aide humanitaire. Ces interventions ont toutefois un coût, notamment pour équiper nos équipes et faire en sorte qu’elles puissent travailler en sécurité et assurer au mieux la protection des populations.
 
Votre aide sauve des vies.
 
Nigeria Guerre Famine Conflit Enfants

 

Hugo Alvarez, Chargé de programme Urgence au Secours Islamique France

« La population du Nord-Est du Nigéria, bastion de la secte Boko Haram, est en train de vivre l’une des plus graves crises humanitaires mondiales actuelles. Lors d’une de mes visites dans le camp de déplacés de Ngala, à la frontière camerounaise, en décembre dernier, un représentant des populations déplacées me disait : « Nous avons besoin de tout : soins et médicaments, accès à l’eau, abris…  Mais à l’heure actuelle tout ce que nous voulons, c’est de quoi nourrir nos enfants, rien d’autre ! ». Après des années de travail humanitaire dans des zones de conflits, c’était la première fois que j’entendais cela !
Des millions de personnes sont toujours coincées dans des zones inaccessibles à l’aide humanitaire en raison de l’insécurité persistante.
Dans ce contexte, nous déployons tous nos efforts pour apporter une aide d’urgence aux populations affectées et sauver des vies. A l’heure actuelle, nous sommes l’une des ONG les plus actives dans la zone avec notamment des distributions de vivres et de produits nutritionnels à plus de 100 000 personnes dans des zones encore en proie aux combats où il faut se rendre en hélicoptère. Cela représente environ 10% de l’ensemble de l’aide alimentaire apportée par la communauté humanitaire. »