AQIQAS

 

UN HEUREUX EVENEMENT A PARTAGER !

 
Afin de conjuguer tradition et action humanitaire, le Secours Islamique France a mis en place le projet Aqiqas qui permet aux personnes qui le souhaitent d’offrir un sacrifice à l’occasion de la naissance de leur enfant*. C’est ainsi l’occasion de partager l’heureux évènement avec les plus démunis en leur permettant de bénéficier d’un renforcement nutritionnel.
  
Concrètement, le projet consiste à offrir un mouton à des familles dans le besoin à l’occasion d'une naissance. Les distributions sont effectuées au bénéfice de personnes en situation de faim ou de malnutrition. 
 
En offrant votre Aqiqa aux personnes nécessiteuses à l’occasion de la naissance de votre enfant, vous contribuez à lutter contre la faim et la malnutrition. Quelle belle manière de fêter l’arrivée des nouveau-nés !

(*) Selon la tradition musulmane, les parents d’un nouveau-né sacrifient 1 ou 2 moutons, selon le cas, à l’occasion de la naissance de leur enfant et offrent des repas ou des colis de viandes à leur entourage et aux personnes nécessiteuses
 
 
 

Exemple du Sénégal

Au Sénégal, la moitié de la population vit avec moins de 1,5€ par Jour. L'augmentation du prix du riz pose de sérieux problèmes à une grande partie de la population pour laquelle il devient difficile d’assurer trois repas par jour. La malnutrition gagne ainsi le pays. Le programme Aqiqas permet d’apporter un renforcement nutritionnel aux bénéficiaires à travers la distribution de plats complets réalisés avec la viande de votre Aqiqa (couscous, yassa, riz, ou petits pois) et de boissons. Certes, il s’agit d’une aide ponctuelle, mais ces enfants n’ont pas souvent l’occasion de manger de la viande. En leur offrant votre Aqiqa, vous leur offrez un moment exceptionnel, vécu comme un jour de fête, leur faisant oublier quelques temps leur dénuement. Voir plus en détail le déroulement des Aqiqas au Sénégal et un témoignage de notre équipe en visite sur le terrain
 
 
Témoignage d’un Directeur de centre pour enfants
« Par votre action vous soulagez notre principale difficulté, à savoir la prise en charge alimentaire de nos pensionnaires. En effet, on ne peut pas assurer aux enfants quotidiennement des repas de cette qualité, vu la crise. Comme vous l’avez constaté par vous-même, tous les enfants sont en fête et n’arrêteront pas de formuler des prières pour le SIF et ses généreux donateurs. »

Exemple du Pakistan

Le Pakistan connaît un sérieux problème de pauvreté. Près d’un tiers de la population vit en dessous du seuil national de pauvreté et les inondations qui ont touché le pays en 2010 n’ont fait qu’aggraver sa situation. De plus, le pays connaît depuis quelques années une hausse de l’urbanisation qui a entraîné l’augmentation de la pauvreté et la prolifération de bidonvilles. Dans un souci d'optimisation des projets, la mission Pakistan a initié en 2013 l'annualisation des Aqiqas en les mettant en oeuvre d'une manière intégrée aux autres projets de la mission. Ainsi, le projet Aqiqas a soutenu en 2015, 5 centres accueillant au total 174 enfants bénéficiaires (enfants orphelins et/ou handicapés, enfants abandonnés). Toutes les semaines, ces structures ont pu compter sur un apport alimentaire régulier, permettant une alimentation renforcée et régulière, bénéfique pour la santé et les aptitudes à l'apprentissage des enfants.



Témoignage de Mehtab Rehman, 11 ans, élève à la Hassan Academy*

« Ma mère est décédée quand j'avais 1 an. Mon père travaillait comme conducteur d'autobus. J'étais heureux avec lui mais il est également décédé en 2007. Après la mort de mes parents, personne au sein de ma famille ne pouvait me prendre en charge. Mon oncle m’a alors confié au centre. C’est maintenant ma maison et tous les enfants ici sont comme mes frères et sœurs. J’y reçois de la nourriture, des vêtements et une éducation. Avant, nous ne mangions que rarement des fruits et de la viande, seulement deux fois par mois. Grâce à l'aide du SIF, la qualité des repas a été améliorée et l’approvisionnement est régulier. De plus, j’ai maintenant l'habitude de boire un verre de lait quotidiennement. Je suis reconnaissant envers les donateurs. Mes prières sont dirigées vers ces personnes qui sont très généreuses envers nous. »

(*) Centre situé à Rawalpindi au Pakistan et qui bénéficie régulièrement des Aqiqas fournies par le SIF, dans le cadre de l'annualisation de ce programme.