AQIQA

UN HEUREUX EVENEMENT A PARTAGER !

Tradition & action humanitaire


Afin de conjuguer tradition et action humanitaire, le Secours Islamique France a mis en place le projet Aqiqa, pour permettre aux personnes qui le souhaitent d’offrir un ou deux moutons (si c’est un garçon) pour la naissance de leur enfant*. C’est ainsi l’occasion de partager l’heureux évènement avec les plus démunis, leur permettant de bénéficier parallèlement, d’un renforcement nutritionnel.

Apport nutritionnel


Dans le cadre de notre projet, la Aqiqa est effectuée selon le rite musulman et la viande est redistribuée sous forme de repas. Des compléments (riz, légumes, fruits et laitages…) sont ajoutés à la viande afin de garantir un apport nutritionnel aux bénéficiaires.


En offrant votre Aqiqa aux personnes nécessiteuses à l’occasion

de la naissance de votre enfant, vous contribuez

à lutter contre la faim et la malnutrition.

Quelle belle manière de fêter l’arrivée d’un nouveau-né !

Partage aux plus vulnérables


En 2018, grâce à la générosité des donateurs, le projet Aqiqa a soutenu 18 centres - situés au Pakistan et au Sénégal - accueillant au total 1 267 enfants (enfants orphelins et/ou en situation de handicap, enfants abandonnés,…).
Ainsi, ils reçoivent une alimentation renforcée et régulière, bénéfique pour leur santé et leurs aptitudes à l'apprentissage.

Repas assurés toute l’année


Le Secours Islamique France s’engage auprès des centres bénéficiaires pour une durée minimale d’un an. Ce projet Aqiqa constitue un véritable appui pour ces structures, qui peuvent compter sur un apport alimentaire continu.
De plus, l’argent économisé sur le budget alimentation peut être consacré à d’autres activités (soins, éducation, etc.).

PROJET AQIQA AU PAKISTAN

Pays d’Asie parmi les plus exposés aux catastrophes naturelles, le Pakistan est miné par des sécheresses, des inondations et des séismes fréquents. L’urbanisation accélérée a entraîné la prolifération de bidonvilles et l’augmentation de la pauvreté ; un tiers de la population pakistanaise vit sous le seuil national de pauvreté.

Xavier Grosset - Coordinateur de projets au sein de la mission témoigne : « La mission Pakistan du SIF travaille en collaboration avec 10 centres afin de leur fournir un apport régulier en viande ainsi qu’un « panier alimentaire mensuel » composé de lait, d’aliments non périssables, de fruits et de légumes de saison.

Le principal avantage de cette approche se situe au niveau du bien-être nutritionnel de l’enfant : la combinaison d’un apport régulier en protéines et une alimentation variée a un réel impact sur le développement des enfants.»
Image
Image

PROJET AQIQA AU SÉNÉGAL

Au Sénégal, sur 13 millions d'habitants, les moins de 18 ans représentent, à eux seuls, 55% de la population totale.

Les crises alimentaires et nutritionnelles dans la bande sahélienne, dont le Sénégal fait partie, sont de plus en plus fréquentes.

Entre 2015 et 2017, 1,7 millions de personnes souffraient d’insécurité alimentaire.

En 2018, le SIF collabore avec huit centres accueillant des enfants des rues, des orphelins, des enfants à mobilité réduite issus de familles défavorisées, situés dans la banlieue de Dakar, du Lac Rose et à Tambacounda.

Témoignages et encouragements de donateurs

Dès que les Aqiqas sont accomplies, chaque donateur reçoit, par email, un rapport contenant des photos, un descriptif de la distribution et  un témoignage de bénéficiaires.

(*) Selon la tradition musulmane, les parents d’un nouveau-né sacrifient 1 ou 2 moutons, selon le cas, à l’occasion de la naissance de leur enfant et offrent des repas ou des colis de viande à leur entourage et aux personnes nécessiteuses.

(**) Talibés : pensionnaires des écoles coraniques, souvent abandonnés par leur famille.

Publication : 08 Mars 2019