Les Palestiniens ont besoin d'aide d'urgence - Nos équipes sur place restent mobilisées.
0 J - 0 H - 00 MIN - 0 SEC

FAQ
AÏD AL ADHA 

QU’EST CE QUE L’AÏD AL ADHA / AÏD EL KEBIR 

Dans la tradition musulmane, cette fête commémore la volonté d'Ibrahim (Abraham) de sacrifier son fils, ainsi que l'acceptation par son fils de ce commandement divin. L’ange Gabriel apporta alors un bélier qu’Ibrahim sacrifia en lieu et place. C’est ainsi que, chaque année, les musulmans perpétuent ce rite aux quatre coins du monde. 

Aïd El Kebir dans les pays du Maghreb, Tabaski dans les pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique Centrale ou encore Qurbani dans certains pays d’Asie et à la Réunion, cette fête est rattachée au 5ème pilier de l’islam, le pèlerinage à La Mecque (Hajj). Elle a lieu le 10 du mois de Dhoul Hijja, le dernier mois du calendrier musulman.

Pour plus de renseignements sur nos actions pour l'Aïd Al Adha, consultez notre page Aïd Al Adha 2021

EN QUOI CONSISTE LE PROJET AÏD AL ADHA DU SIF ?

Le projet Aïd Al Adha, ou Aïd El Kébir selon les zones géographiques,  consiste à distribuer des colis de viande aux personnes dans le besoin dans différents pays : Palestine, Somalie, Liban, Mali, Pakistan… Le but est de permettre aux populations en difficulté de fêter l’Aïd dignement.

Au-delà de cette distribution de viande, denrée rare pour des millions de personnes vulnérables, ce projet s’inscrit dans un programme durable de soutien aux éleveurs tout au long de l’année pour subvenir à leurs propres besoins et ceux de leur communauté.

QUELLES SONT LES DATES LIMITES DE L’OPÉRATION AÏD AL ADHA

Les dons peuvent être effectués jusqu’au 4ème (1+3) jour de l’Aïd, soit le 23 juillet 2021.

EST-IL PERMIS DE FAIRE SON SACRIFICE PAR PROCURATION ?

Conformément à la tradition prophétique, le sacrifice par procuration (appelé Al Wakala) est autorisé. Un musulman à l’autorisation de donner procuration pour qu’un sacrifice soit fait à sa place.

EST-CE QUE MON NOM SERA PRONONCÉ LORS DU SACRIFICE ?

C’est votre intention qui compte. Il n’y a aucune obligation à citer le nom du donateur ; ce serait d’ailleurs long et compliqué…

Par exemple, à La Mecque, où plus de 2 millions de bêtes sont sacrifiées pendant le pèlerinage, les noms des pèlerins ne sont pas cités. Ils donnent seulement la somme d’argent qui correspond à leur sacrifice. Les autorités font ensuite le sacrifice à leur place : nous fonctionnons sur le même principe.

COMMENT FIXEZ-VOUS LES TARIFS ?

Le prix varie d’un pays à l’autre. En effet, le contexte économique, le niveau de vie des populations, la disponibilité du cheptel sont autant de critères qui peuvent faire varier le prix d’une bête. A cela s’ajoute bien sûr l’ensemble des coûts directs et indirects qui font partie du projet, à savoir le contrôle vétérinaire, l’abattage, le conditionnement, le transport et la distribution. C’est l’ensemble de ces coûts que nous répercutons en toute transparence sur nos prix.

POURQUOI LES PRIX VARIENT D’UNE ANNÉE SUR L’AUTRE ?

Les prix sont fixés selon les prix du marché, ces derniers varient en fonction de l’offre et de la demande et aussi selon la situation économique, sociale et politique du pays. Pour obtenir des tarifs les plus bas possibles, nous achetons en grande quantité et à l’avance et non quelques jours avant l’Aïd car les prix grimpent très vite.

POURQUOI VOS PRIX SONT-ILS SUPÉRIEURS À CEUX D’AUTRES ONG ?

Nos prix correspondent à la réalité du marché. Nous répercutons l’ensemble des coûts directs et indirects sur le prix final. En outre, cette différence de prix s’explique notamment par le fait que le Secours Islamique réalise un sacrifice entier. 

C’est-à-dire que le prix affiché pour un sacrifice correspond réellement à l’achat d’un mouton (ou l’équivalent en chèvre, en bœuf, etc) et non à une partie seulement. D’autres associations cumulent plusieurs dons pour réaliser un sacrifice.

Le SIF s’engage à respecter la volonté du donateur en sacrifiant un animal entier et non répartir un seul animal sur plusieurs donateurs. Nous faisons notre possible pour obtenir les prix les plus bas dans chaque pays.

COMMENT OFFRIR UN MOUTON POUR L’AÏD AL ADHA (SACRIFICE) ?

Il suffit de vous rendre sur notre formulaire de don en ligne en cliquant ici.

Vous pouvez également faire votre don :

  • par chèque: en envoyant à l'adresse ci-dessous votre chèque à l'ordre du Secours Islamique en précisant votre nom et prénom au dos du chèque :

Secours Islamique France 

10 rue Galvani, 91 300 Massy.

  • par virement bancaire: merci de contacter notre service relation donateur :

par téléphone au 01 60 14 14 14

par e-mail à l’adresse suivante relation.donateurs@secours-islamique.org

  • en espèces, par chèque ou carte bancaire à nos accueils de Saint-Denis ou Massy.

PEUT-ON CONTRIBUER AU PROJET AÏD AL ADHA SANS OFFRIR UN MOUTON EN ENTIER ?

Vous souhaitez contribuer à offrir des colis de viande aux personnes dans le besoin, mais ne pouvez pas ou ne souhaitez pas verser la totalité de la somme pour un mouton ? Une « caisse » est également disponible. Ce fonds commun participatif mutualise les dons, qui seront destinés à financer l’achat de moutons. Le montant est libre, toute contribution est la bienvenue.

QUELS SONT LES PAYS DANS LESQUELS SE FONT LES DISTRIBUTIONS ?

En 2021, la distribution des colis de viande Aïd Al Adha (ou Aïd El Kebir) a lieu dans 16 pays :
Puits BANGLADESH
186 €*
Palestine, crise syrienne, Pakistan, Liban, Sénégal, Maroc, Indonésie, Irak, France.
Puits BANGLADESH
126 €*
Mali, Somalie, Kenya, Macédoine du Nord

Puits BANGLADESH
76 €*
Madagascar, Burkina Faso, Nigéria


(*)Prix moyen, qui peut varier selon les pays. Avec ce montant, le SIF s'engage à honorer au moins un sacrifice entier.

POURQUOI PROPOSEZ-VOUS UNIQUEMENT DES GROUPES DE PAYS, JE VEUX CHOISIR UN PAYS EN PARTICULIER ET JE VEUX ÊTRE SÛR QUE MON SACRIFICE IRA BIEN DANS CE PAYS ?

Les distributions s’effectueront dans tous les pays mentionnés, au profit des personnes dans le besoin. Nous souhaitons, à travers ces groupes de pays, pouvoir affecter les sacrifices selon les besoins le plus urgent

Nous comprenons que vous puissiez être attachés à un pays (par exemple la Palestine ou votre pays d’origine). Cependant, nous sommes basés sur le terrain et nous disposons d’éléments pour mesurer l’urgence des besoins et effectuer la bonne répartition entre les pays. Mais rassurez-vous : comme dit précédemment, tous les pays cités recevront la viande issue des sacrifices.

Attention : nous ne réaliserons pas de sacrifices dans les pays qui ne figurent pas sur les formulaires de don.

QUELS SONT LES CRITÈRES RETENUS POUR LE CHOIX DES PAYS D’INTERVENTION ?

Ils sont principalement au nombre de trois :

- le niveau de famine et de malnutrition ou le contexte socio-économique ;

- le critère de vulnérabilité des populations. En priorité, nous intervenons auprès des orphelins, personnes âgées, enfants, personnes handicapées, souffrantes, etc ;

- la proximité avec les bénéficiaires et les conditions logistiques, à savoir là où le SIF intervient et dispose de bureaux de terrain.

POURQUOI DANS CE CAS LA FRANCE APPARAÎT-ELLE DANS VOTRE LISTE ?

Parce que nous sommes en France, où vivent aussi des personnes en difficulté, nous pensons qu’il est de notre devoir en tant qu’association humanitaire française de faire un geste. La viande de sacrifice est ainsi distribuée aux familles précaires qui n’ont pas les moyens d’acheter d'en acheter. 
 

EN FRANCE, QUELLES SONT LES PERSONNES QUI BÉNÉFICIENT DE LA VIANDE DE L’AÏD ?

En France, elle est distribuée soit :

- à des familles en situation de précarité

- aux personnes qui bénéficient de nos dispositifs d’aides et d’accompagnement sociaux ;

- au sein de foyers et hôtels sociaux (Adoma par ex.).

OÙ ET COMMENT SONT ABATTUS LES ANIMAUX ?

Les équipes disposent d’un cahier des charges strict à suivre pour l’exécution du projet. Nous privilégions les éleveurs locaux pour développer le commerce local afin d’en faire profiter la communauté dans son ensemble, notamment par le développement économique.

Les personnes en charge de l'abattage rituel sont musulmans et la découpe de la viande est faite de telle sorte à ce qu’il y ait un maximum de bénéficiaires. En fonction des pays, et donc des coutumes, des moutons, des vaches, ou encore des chèvres, sont sacrifiés, selon les équivalences définies pour les abattages rituels.

LE RITE MUSULMAN EST-IL VRAIMENT RESPECTÉ (ANIMAL IMMOLÉ, DATE D’EXÉCUTION, ETC.) ?

Oui, les équipes du Secours Islamique France veillent à ce que le sacrifice soit effectué dans les meilleures conditions, conformément aux réglementations religieuses.

Tous les animaux sont sacrifiés les jours de fêtes (Jour de l’Aïd + les 3 jours qui suivent) dans le respect des règles de l'abattage rituel.

L’ANIMAL EST-IL IMMOLÉ SUR PLACE ?

Oui, l’animal est sacrifié dans le pays où il sera distribué. Nous veillons quoi qu’il en soit à ce que l’animal soit sacrifié selon le rite musulman.


POURQUOI FAITES-VOUS DES SACRIFICES D’AUTRES ANIMAUX QUE LE MOUTON ?

Il faut savoir que les animaux immolés à l’occasion de l’Aïd El Kebir par le SIF sont en conformité avec la jurisprudence islamique. Il est tout à fait permis de sacrifier un bœuf, une chèvre, une vache… Quel que soit le projet et le pays d’intervention du Secours Islamique France, nos équipes font toujours en sorte de respecter le mode de vie des populations locales pour répondre au mieux à leurs besoins. 

Dans certains pays par exemple, ce sont les bœufs (Sénégal, Pakistan) qui sont privilégiés par les populations musulmanes locales lors du sacrifice. Ce type de bétail est plus abondant et plus apprécié que les moutons. En revanche, puisque le poids et la taille des bêtes sont différents, la viande issue de ces bêtes profitera à un plus grand nombre de familles. Voici les équivalences :

1 mouton = 1 sacrifice (permet de nourrir 4 familles)
1 bœuf = 7 sacrifices

JE SOUHAITE OFFRIR UN SACRIFICE EN SADAQA EN DEHORS DE L’AÏD, LES TARIFS SONT-ILS LES MÊMES QUE POUR L’AÏD ?

Le SIF a mis en place deux projets qui permettent d’offrir un mouton aux plus démunis. Ces deux projets sont : Aïd Al Adha, ou Aïd El Kebir voire Qurbani selon les pays, qui permet d’offrir un sacrifice pour la fête de l’Aïd et ainsi faire partager la fête avec plus démunis. Le projet Aqiqa (160€) permet d’offrir un sacrifice à n’importe quel moment de l’année pour la naissance d’un enfant.

JE SOUHAITE FAIRE UNE AQIQA. EST-CE QUE JE PEUX LA FAIRE DANS LE CADRE DE L' AÏD AL ADHA ?

Oui, il est possible de faire votre Aqiqa dans le cadre du sacrifice. Notez tout de même que, selon la majorité des théologiens, il est plutôt recommandé de séparer la Aqiqa du sacrifice pour l’Aïd Al Adha.

Pour information, les Aqiqas sont effectuées sous forme de repas complets et destinées majoritairement aux enfants défavorisés (orphelinats, etc.)

JE SOUHAITE OFFRIR UN MOUTON DE L’AÏD AL ADHA À MON ORPHELIN, COMMENT DOIS-JE PROCÉDER ?

Le programme de distribution de viande de l’Aïd El Kébir du SIF est effectué en priorité aux personnes vulnérables, dont de nombreux orphelins. Nous ne sommes malheureusement pas en mesure de réaliser l’achat et l’acheminement d’un mouton spécifiquement pour l'orphelin que vous parrainez. Cela est beaucoup trop compliqué à gérer d’un point de vue logistique.