Logo Secours Islamique France Le Secours Islamique France se consacre à atténuer les souffrances des populations les plus démunies en France et dans le monde
Témoignages Orphelins

 

Message de la mère d’un orphelin à son parrain :

 
 
Neway Worku Belay est un orphelin âgé de 7 ans. Il vit à Addis Ababa, en Ethiopie, avec sa mère et son frère, dans une maison faite en terre et en tôles. Son père, que Dieu l’accueille dans Son Paradis, s’appelait Worku Belay. Il est décédé le 20 septembre 2005 des suites de la tuberculose. Après sa mort, la famille a connu d’énormes difficultés.
 
A présent, Neway fait partie des orphelins pris en charge par le Secours Islamique France. Grâce au parrainage, les conditions de vie de Neway et sa famille ont nettement changé. Ils ont pu acheter une couverture et des vêtements, ils ont moins de soucis pour manger correctement et pour payer les frais scolaires. Désormais ils n'empruntent plus d'argent.
 
Abega Regasa, sa maman, nous transmet un message pour le parrain de Neway : « Neway a été très affecté par le décès de son père. Depuis, il est devenu très sensible. Mes mots ne suffisent pas pour vous remercier et vous décrire notre joie. Maintenant, nous ne dormons plus affamés. Avant le parrainage, je passais mes jours et mes nuits à pleurer et m'inquiéter pour mes enfants. Vous nous avez vraiment éloignés de la famine et des problèmes financiers que nous rencontrions auparavant. Que Dieu vous accorde la santé avec une longue vie et qu’il vous bénisse. »
 
 
Pour en savoir plus sur le programme de parrainage du Secours Islamique France, cliquez ici.

 .

.

Ali Juhar, 2 ans. Addis Abeba, Ethiopie.

 

 ...........

 
Témoignage de la mère du petit Ali :
 
 « Avant le parrainage, nous vivions dans une pièce très étroite sans ventilation. Maintenant Louange à Allah et au donateur, nous avons réussi à louer une meilleure maison où nous vivons et dormons tranquillement. Auparavant, il n’y avait pas assez de nourriture pour mes enfants et lorsque le soir tombait et qu’il n’y avait rien à manger, j’étais obligée de tromper mes enfants en leur disant : je prépare le dîner, je vous réveillerai quand j’aurai fini et je les envoyais dormir sans avoir pris leur dîner. Maintenant, je suis soulagée de mes soucis avec l’argent du parrainage. Puisse Allah vous montrer la voie droite et vous permettre de soutenir d’autres personnes dans le besoin comme moi. Merci beaucoup.»
 
 

 

Ali et sa famille.