Investir en faveur des droits de l'enfant

Quelle place pour les droits de l'enfant ? C’est une des questions posées par le Groupe Enfance de la Coordination humanitaire et développement (CHD), dont font partie le Secours Islamique France (SIF) et dix autres ONG, lors d’une table-ronde sur la situation des droits de l'enfant, organisée le 16 novembre à l’OCDE.
 
Le SIF et les ONG du Groupe Enfance s'investissent en faveur des droits de l'enfant, notamment dans des contextes de crises comme celle que connaissent les enfants rohingyas. Photo : SIF / Pierre Failler
 
Cet événement, qui aura lieu quelques jours avant la Journée internationale des droits de l'enfant, permettra de débattre de la priorité à accorder aux droits de l’enfant dans le cadre de l’Agenda de développement durable et de l’Aide publique au développement. 
 
Le SIF et les membres du Groupe Enfance sont convaincus qu’une attention constante et soutenue aux enfants et à leurs droits constitue un levier puissant pour amorcer un cercle vertueux vers l'égalité, la paix et l'atteinte des Objectifs de développement durable.
 
Pour que les droits de l’enfant deviennent effectifs, ils doivent être intégrés dans les stratégies et les politiques et assortis de financements nécessaires à leur concrétisation. Pour cela, le Groupe Enfance agit auprès de la société civile et des pouvoirs publics, en particulier français, afin qu’ils contribuent mieux et davantage aux droits de l’enfant dans le monde.
 
 

Des ONG mobilisées pour les droits de l'enfant 

 
Depuis 2014, le SIF et les ONG du Groupe Enfance s’investissent dans les droits de l’enfant et mobilisent leurs ressources et leurs expertises en ce sens. Nous avons mené plusieurs activités, notamment auprès du Parlement et des pouvoirs publics en France mais aussi du grand public, avec une exposition sur les droits de l’enfant devant l’Hôtel de Ville de Paris en 2016. 
 
Notre engagement collectif se concrétise une nouvelle fois en 2017 avec cette table-ronde intitulée « Mieux investir en faveur des droits de l’enfant » organisée avec la Représentation permanente de la France à l’OCDE, ainsi qu’une seconde exposition présentée dans les locaux de l’OCDE durant le mois de novembre 2017. Autant de moyens de rappeler la place centrale que doivent occuper les droits de l’enfant dans les politiques publiques, parallèlement à nos actions d’urgence et de développement sur le terrain auprès des enfants et de leurs familles.